Telecoms : le Cap Vert libéralise

Telecoms : le Cap Vert libéralise
L’opérateur de télécoms renonce ainsi à la pocédure judiciaire engagée contre l’Etat pour obtenir "la suspension" d’un décret sur la libéralisation et en contrepartie le gouvernement cap verdien devrait accepter que CV Télecom puisse revoir ses tarifs, selon le journal A Semana (hebdomadaire privé).
L’accord va mettre fin au monopole que CV Télécom détenait sur les lignes fixes et les appels internationaux.
"Une des premières conséquences de cet accord sera la baisse des tarifs des appels internationaux et l’entrée de plusieurs opérateurs dans ce secteur comme dans celui de la téléphonie mobile’", souligne le journal.
En contrepartie CV Telecom , qui restera "l’opérateur dominant du téléphone fixe", pourrait revoir à la hausse le coût de la location mensuelle de ses appareils qui est resté le même depuis 1980.
Un administrateur de Portugal Telecom, actionnaire principal de CV Telecom, devrait signer l’accord en question avec le gouvernment cap verdien croit savoir le journal basé à Praia.