Togo : Lomé accueille un sommet qui va criminaliser le trafic de faux médicament

Des chefs d’Etats africains de sept pays (Congo-Brazzaville, Gambie, Ghana, Niger, Ouganda, Togo, Sénégal) se réunissent ce samedi 18 janvier 2020 à Lomé (Togo) pour parapher un accord (Initiative de Lomé), visant à criminaliser le trafic de faux médicaments, annonce TV5 Monde.

Sur le continent africain, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) souligne que le trafic de faux médicaments est à l’origine de 100.000 morts par an. Et la législation contre ce trafic sur le continent est souvent limitée aux délits de contrefaçon, à des peines d’emprisonnement de quelques mois, entre autres.

Depuis 2013, 43% des faux médicaments saisis dans le monde l’ont été sur le continent africain, où la faiblesse des systèmes de santé et la pauvreté favorisent l’émergence d’un marché parallèle du médicament.