Transport aérien : accord de coopération technique entre Virgin Nigeria et Ethiopian Airlines

Ethiopian Airlines est classée troisième plus grande compagnie aérienne en Afrique.
« L’expérience va durer trois ans, c’est un test sur le court et moyen terme’’, a expliqué le directeur général de Virgin Nigeria, Dapo Olumide cité par la radio privée sénégalaise RFM.
Selon lui, l’accord de coopération technique concernera la formation de techniciens et de pilotes ainsi que la maintenance des avions.
M. Olumide a précisé que l’Ethiopie et le Nigeria n’ont pas le même régime fiscal, ce qui rend une fusion commerciale entre les deux opérateurs impossible pour le moment.
Selon des recherches effectuées par Ouestafnews, Virgin Nigeria, a été créé en 2004 avec un important appui de Virgin Atlantic, société du milliardaire britannique, Richard Branson, qui détenait 49% du capital de Virgin Nigeria et assurait à cette dernière l’assistance technique.
Fin août les deux compagnies ont mis fin au contrat d’assistance technique qui les liait.
Selon l’agence de presse Bloomberg, Virgin Atlantic chercherait à vendre ses parts dans Virgin Nigeria.
L’inexistence d’une compagnie aérienne viable en Afrique de l’Ouest aiguise l’appétit de tous les gros opérateurs en Afrique et dans le monde qui cherchent à contrôler ce marché, soit par une présence effective soit par des accords avec de petites compagnies locales ou nationales, voire régionales.
Ainsi au début de l’année 2009 Ethiopian Airlines avait annoncé la conclusion d’un partenariat avec la société en gestation Asky (société à vocation ouest africaine basée à Lomé), dont le décollage a été maintes fois annoncé mais n’arrive toujours pas a se réaliser.