Transport aérien: nouvelle liaison entre l’Afrique de l’ouest et le Brésil

« La rotation a démarré le 1er juillet 2013 avec trois vols hebdomadaires vers les villes de Rio de Janeiro et de Sao Paulo », a indiqué la compagnie dans un communiqué, précisant que ces vols se font à bord de son Boeing 787 surnommé Dreamliner.

Le Dreamliner est un long courrier décrit comme « très luxueux » par son constructeur l’avionneur américain Boeing. Ethiopian airlines est la première compagnie à se doter de cet appareil en Afrique.

Décrit comme étant à la « pointe de la technologie » le Dreamliner a toutefois révélé en janvier 2013 une série de défaillances techniques, obligeant les compagnies qui s’en étaient déjà dotés de clouer leur flotte au sol, pendant des semaines.

Ces nouvelles liaisons sur le Brésil portent à 75 (dont 45 à travers l’Afrique) le nombre de destinations de la compagnie éthiopienne à travers le monde.

Considéré comme un des meilleurs transporteurs d’Afrique, Ethiopian airlines bénéficie d’un partenariat avec la compagnie togolaise Asky, qui lui a donné plus d’assises dans le marché ouest africain où les compagnies locales ballottées entre faillite et recapitalisation ne prospèrent guère.

En Afrique de l’ouest, où n’existe aucun transporteur de grande envergure depuis la mort de la panafricaine Air Afrique, Ethiopian airlines se dispute le marché avec d’autres géants africains comme Kenya Airways, la South African Airways, ainsi que d’autres compagnies européennes ou du Moyen-Orient.