Transport aérien : une autre compagnie nigériane étend ses activités au Niger

Des discussions ont été menées avec les autorités nigériennes pour ouvrir une ligne qui « aura également pour mérite de consolider les relations entre le Niger et le Nigeria », deux pays qui partagent plus de 1000 km de frontières terrestres, affirmé à Ouestafnews Elhadj Nabangui, patron d’une agence de voyage au Niger et partenaire des la compagnie.

Depuis la disparition de la compagnie multinationale « Air Afrique », Niamey n’est que très modestement desservi par les vols internationaux, ce qui renforce l’état d’enclavement du pays.

Avant Max Air, une autre compagnie nigériane Arik Air s’était lancé en en 2009 sur le marché nigérien avec ses premiers vols commerciaux entre Niamey et les différentes villes du Nigeria ainsi que des liaisons à l’intérieur du Niger, après que le gouvernement nigérien lui a accordé fin 2008 un régime préférentiel d’investissement.

Mais quelques mois après le lancement de ses opérations, Arik Air avait décidé de la suspension « jusqu’à nouvel ordre » de tous ses vols à destination du Niger, officiellement en raison de la situation politique qui prévalait dans ce pays, suspendu des instances de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.