Transport arien : Arik Air, un nouveau venu dans un ciel ouest africain très convoité


Par Ouestafnews

Selon le directeur général d’Arik Air, Arumemi Johnson, cette décision a été rendue possible grâce au ”performances” d’Arik Air au Nigeria où, en moins de deux ans d’exercice, elle est devenue ”la plus grande compagnie” du pays en assurant ”la sécurité et un transport fiable”.
La compagnie va ainsi démarrer ses opérations au Niger le 1-er juillet prochain, avant de poursuivre plus tard sur la Sierra Leone.
Le marché du transport aérien en Afrique de l’ouest est devenu très convoité depuis la disparition définitive d’Air Afrique au début des années 2000 qui reliait essentiellement les différentes capiatles d’Afrique francophone.
Depuis, en Afrique de l’ouest francophone, le Sénégal, le Mali, le Bukina Faso, et la Côte d’Ivoire ont chacun lancé sa propre compagnie et essaie de se positionner ccomme le transporteur de référence dans la sous région.
Air Sénégal international, la Compagnie aérienne du Mali, Air Burkina et Air Ivoire sont toutes nées à la suite de privatisations d’anciennes compagnies "nationales" et essaient daujourd"hui de conquérir chacune le même marché.
Néanmoins le marché du transport aérien dans la sous région manque encore de liaisons régulières et de tarifs abordables pour relier ses différentes capitales, et plus encore pour relier celles-ci à l’Europe.
Des géants comme Air France ont profité de cette faiblesse des transporteurs africains pour occuper l’espace et appliquer des tarifs que beaucoup de clients jugent trop élevés (parfois les tarifs les plus élevés au "kilomètre parcouru" dans le monde, selon les spécialistes).
Depuis la disparition d’Air Afrique plusieurs initiatives ont été annoncées en vue de la création d’une nouvelle grande compagnie sous-régionale, voire panafricaine.
La dernière en date est Asky (African Sky) que comptent lancer des opérateurs privés et qui sollicite le soutien des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
Mais aucune de ces nouvelles compagnies annoncées n’est encore opérationelle, laissant le marché ouest africain à d’autres : Air France-KLM, Afriqiyah Airways (Libye), Ethiopian Aitlines, Kenya Airways, etc.