Uemoa : 6 milliards de FCFA pour la formation et la technologie dans les universités

La gestion du projet qui va durer trois ans sera assurée par un comité de pilotage comprenant des représentants de l’Uemoa, de l’Organisation des nations pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) et des universités des Etats membres, selon le quoitidien sénégalais Le Soleil (pro-gouvernemental).

L’exécution devrait faire l’objet d’une convention entre l’Unesco et la Commission de l’Uemoa qui sera signée ce vendredi 11 février 2011 à Paris, précise le journal.

L’Uemoa soutient déjà d’autres projets dans le domaine de l’enseignement supérieur dont un programme dit de soutien à « l’excellence » destiné aux établissements d’enseignement supérieur ainsi que le soutien à des projets de recherche.

Toutefois, les directives de l’organisation dans le domaine de l’enseignement supérieur ne sont pas toutes suivies d’effet, et notamment celle visant à faire uniformiser les frais d’inscription pour les ressortissants de l’Union inscrits dans l’un des pays membres, autres que leur pays d’origine.

A ce jour les étudiants ressortissants des pays membres de l’Uemoa sont soumis aux tarifs des étudiants «étrangers».

L’Uemoa est composé de huit pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo).