Uemoa : la Bceao prédit un taux de croissance de 7 %

« La poursuite des investissements publics ainsi que le regain de dynamisme attendu des investissements privés seraient les principaux moteurs de cette croissance », indique la Bceao, dans un communiqué daté du 9 décembre 2013 et consulté par Ouestafnews sur le site de l’institution financière sous régionale.

Selon la Bceao, il est constaté une « bonne résilience » des économies de l’Uemoa malgré une conjoncture internationale peu favorable.

Le taux de croissance dans l’espace Uemoa était de 6% en 2012 et 6,5 en 2013.

Au titre de l’évolution des prix à la consommation, la Banque note une poursuite de la décélération de l’inflation prévue pour s’établir à un taux de 1,7 % en 2014.

« A moyen terme, les perspectives tant à l’échelle internationale que régionale ne laissent pas entrevoir de tensions inflationnistes particulières » précise la Bceao qui sert de Banque centrale à huit pays d’Afrique de l’ouest qui ont en commun l’usage du franc CFA.
Il s’agit de sept anciennes colonies françaises (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Sénégal et Togo) en plus de la Guinée Bissau, une ancienne colonie portugaise.