Uemoa : la Bceao préoccupée par la «faiblesse de la croissance» en 2010

Cette « faiblesse de la croissance économique dans les pays de l’Union en 2010 » est d’autant plus préoccupante qu’elle se situe « dans un contexte de reprise de l’activité économique dans les principaux pays industrialisés et émergents, après la crise financière et économique internationale qui a marquée l’année 2009», selon un communiqué transmis à Ouestafnews.

 

La Banque centrale note également «une poursuite du ralentissement du rythme d’expansion des crédits à l’économie et un niveau élevé de la liquidité bancaire», rapporte la même source.

Elle indique qu’à moyen terme, «l’inflation est attendue autour de l’objectif de 2%» dans les pays membre de l’Uemoa.

«Tenant compte de ce contexte, la Bceao a décidé de maintenir ses taux directeurs à leurs niveaux actuels, soit 4,25% pour le taux de pension, 3,25% pour le taux minimum de soumission aux appels d’offres et 6,25% pour le taux d’escompte », note la même source.

La Bceao sert de banque centrale aux huit pays de l’Uemoa qui sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.