Un novembre très technologique

Les 7 et 9 novembre 2006 Bamako a abrité une rencontre sur l’investissement dans les TIC et Services e-business en Afrique de l’ouest et centrale, initiée par le CDE-Pro€Invest (Centre pour le Développement de l’Entreprise) et l’Union Européenne.
Cette initiative soutenue par de grandes organisations avait pour objectif de créer des opportunités d’affaires à travers la rencontre entre des institutions financières, des décideurs et des porteurs de projets, selon les organisateurs.
Quant à la capitale sénégalaise, elle abrite les 28 et 29 novembre MED-IT@DAKAR 2006 : la 2ème édition des rencontres d’affaires internationales sur les technologies de l’information.
Ces deux événements représentent un baromètre pour mesurer les espoirs attachés aux TIC et les opportunités qui se présentent pour le continent africain en général.
Cependant, ces efforts pour le développement de l’économie numérique butent sur un obstacle majeur : l’enclavement numérique occasionné par l’insuffisance des infrastructures technologiques.
L’idée de désenclavement numérique a déjà poussé à la mise en place de "l’initiative ACP Numérique" dont l’objectif est de favoriser les équipements en télécoms des pays ACP (Afrique- Caraïbes -Pacifique).
La question comporte également une dimension juridique.
Sur ce chapitre, l’Afrique de l’ouest dispose, à travers l’OHADA, d’un outil juridique dont la déclinaison en matière de TIC (l’OHADA des télécoms) devrait permettre d’harmoniser la réglementation à l’échelle sous-régionale et soutenir l’activité économique liée aux télécoms, selon les experts.