Un ouest africain à la tête des observateurs de la francophonie en RDC

Un ouest africain à la tête des observateurs de la francophonie en RDC
Tiébilé Dramé, qui est également le leader du Parti de la Renaissance du Mali (Parena), devra superviser avec son équipe des élections aux chiffres à donner le tournis : 25,7 millions d’électeurs, 50 000 bureaux de vote, 30 millions de bulletins de vote pour chacun des deux scrutins et quelque 2.000 observateurs internationaux attendus pour surveiller ces élections à enjeux multiples.
La nomination de Tiébilé Dramé comme chef de la mission d’observation de la francophonie n’est pas fortuite, estimait la presse malienne à l’annonce de la nouvelle.
M. Dramé est un homme politique, militant des droits de l’Homme, et « organisateur hors pair ». Il avait réussi « avec brio l’organisation à Bamako du 23ème sommet Afrique-France en décembre dernier qui avait réuni un nombre record de chefs d’Etat », rappellent quelques journaux maliens.
Considéré comme un « observateur attentif de la scène politique » africaine, Tiébilé Dramé conduit là une mission délicate pour des élections que la majorité des Congolais veulent démocratiques, transparentes et justes et qui devraient permettre à leur pays de renouer avec la normalité après plus de trois décennies de dictature Mobutiste et près d’une décennies de violents soubresauts politico-militaires.