Un responsable d’Al-Jazeera critique le traitement de l’information africaine par les grands médias occidentaux

Dans leurs reportages, ces grands médias occidentaux « donnent l’impression qu’il n’y a pas de choses positives à dire sur l’Afrique », a affirmé Ahmad Sheikh, également ancien rédacteur en chef à Al-Jazeera et dont les propos sont rapportés par l’Agence ghanéenne d’information (GNA, officielle).

« Il est grand temps que cette perception négative du continent africain s’estompe pour laisser la place aux choses positives », a insisté le journaliste cité par la même source.

M. Sheikh s’exprimait lors d’un « sommet mondial des médias » qui se tenait à Pékin et qui a rassemblé essentiellement des journalistes africains et asiatiques.

Chaine de télévision financé par des fonds arabes, Al-Jazzera a profondément bouleversé le paysage médiatique dans le monde arabo-musulman et a su se positionner comme la chaine de référence dans cette partie du monde.

Le succès d’Al-Jazzera a été tel que toutes les grandes puissances occidentales ont tenté, avec plus ou moins de réussite, de lancer à leur tour des chaînes de télévisions arabes pour contrer la montée en puissance et l’influence de la chaine dans la formation de l‘opinion publique.