Une caravane de la paix pour l’Afrique de l’Ouest

La sous région ouest africaine avait été pendant toute la décennie 90 secouée par de sanglants conflits.
L’objectif de la caravane ouest africaine est de ”rendre visibles les actions de construction la paix faites par les femmes”, a expliqué Odile Tendeng, coordinatrice dudit projet cité par l’Agence de presse sénégalaise (APS, officielle).
Pour atteindre ces objectifs, l’Alliances des initiatives africaines s’est divisée en deux pôles de travail, un pôle regroupant le Sénégal, la Guinée Bissau, la Gambie, le Cap-vert et un autre composé de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso.
Le projet, selon ses initiateurs, entend mettre en valeurs les ”savoirs locaux” pour asseoir le développement de la culture de la paix en Afrique de l’Ouest à travers les exemples d’héroïnes africaines, a souligné Mme Tendeng.
Les membres d’Alliance des initiatives africaines se sont réunis samedi sur l’île historique de Gorée pour réfléchir sur la question de l’éducation des filles dans le cadre d’un atelier organisé en partenariat avec la Coopération allemande, la Fondation allemande Konrad Adenauer et le Gorée Institute.
Cette manifestation a enregistré la participation d’une délégation de parlementaires allemands, sénégalais et de la sous-région.
Privilégiant la ”recherche-action”, un premier pôle s’occupera de l’ensemble des recherches faites sur la question de la paix et de leur diffusion dans le grand public.
”Ces recherches ne doivent plus rester dans les tiroirs”, estime Odile Tendeng, ajoutant qu’elles ”doivent être utilisées par la base”.
Un deuxième pôle s’attellera à la question ”genre” en rendant ”visibles les actions de construction de la paix faites par les femmes”, a expliqué Mme Tendeng.