Une centaine d’entrepreneurs africains attendus à Bordeaux en juin

Cet évènement est annoncé à un moment où les nouvelles politique de la Paris en matière d’immigration détourne de plus en plus d’opérateurs économiques africains de la France, y compris ceux originaires des anciennes colonies française.

La rencontre organisée à l’initiative à l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux, est décrite comme l’« étape business du sommet Afrique-France organisé à Nice (sud-est de la France) par le gouvernement français », indiquent les organisateurs de la rencontre dans un communiqué transmis à Ouestafnews.

La rencontre qui en est à sa deuxième édition « se caractérise par une large représentation de pays africains et une ouverture vers l’Afrique anglophone et lusophone », affirme la même source qui indique que des chefs d’entreprise d’une trentaine de pays y sont attendus.

Plus de 100 entreprises africaines et 100 entreprises françaises sont attendues lors de ces journées d’échanges où les organisateurs prévoient environ 800 rendez-vous d’affaires.
Les secteurs d’activité ciblés par les organisateurs vont de l’écologie à la finance en passant par le BTP, l’industrie pharmaceutique ou encore les TICs.

Même si sa présence économique reste très forte dans ses anciennes puissances coloniales, la France perd petit à petit le terrain et les opportunités d’investissements vers l’Afrique, avec l’apparition de nouvelles puissances émergentes d’Asie et du moyen orient.

Cette situation, est valable pour la plupart des pays européens de plus en plus inquiets de la percée chinoise en Afrique.