Une trentaine de ressortissants ouest Africains expulsés de Guinée Equatoriale

Parmi ces expulsés figurent 21 Burkinabè, 10 Maliens, 1 Sénégalais, 1 Ivoirien et 1 Guinéen, rapporte l’Agence d’information du Burkina (AIB, officielle) qui cite une de l’administration locale.
"Ils ont été débarqués au petit matin sans papiers, sans bagages, ni rien au poste-frontière de Nadiago, (à la frontière entre le Bénin et le Burkina Faso). Nous n’avons aucune information officielle sur eux, sauf qu’ils affirment avoir été expulsés de la Guinée équatoriale", a déclaré à l’AIB, le gouverneur de la région de l’Est, Kilimité Théodore Hien. Selon M. Hien, ce sont les autorités béninoises qui les ont déposées à cet endroit.
Aucune information n’a été fournie sur les raisons du rapatriement.
"Nous sommes en train de prendre les dispositions pour aider les Burkinabè à rejoindre leurs villages. Les autres, nous allons les transférer à Ouagadougou pour les confier à leurs ambassades", a-t-il encore confié à l’AIB.
Une centaine de burkinabè attendent en ce moment d’être rapatriés du Cameroun, a déclaré, le secrétaire permanent du Conseil supérieur des burkinabè de l’étranger (CSBE, public), Sibiri Michel Ouédraogo.