Union africaine : sommet spécial sur les crises politiques

Le Darfour province occidentale du Soudan vit un conflit armé déjà vieux de plusieurs années alors que la Somalie est quasiment sans Etat digne de ce nom depuis le début des années 90.
Ce "sommet spécial", convoqué à l’initiative du colonel Kadhafi, actuel président en exercice de l’UA, doit également permettre aux dirigeants africains de réaffirmer la position du continent dans la perspective du sommet mondial sur le climat, en décembre à Copenhague, rapporte le site officiel du gouvernement togolais consulté par Ouestafnews.
"Nous allons essayer de nous concentrer sur toutes les situations de conflits… Nous pensons que nous pouvons faire des progrès en termes de paix et de pourparlers" de paix, a expliqué le commissaire à la paix et la sécurité de l’UA, Ramtane Lamamra, faisant notamment référence à la Somalie cité par la même source.
Outre la Somalie et le Soudan, la rencontre de Tripoli devra se pencher sur la situation dans une dizaine de pays du continent. Il s’agit de la Côte d’Ivoire, de la République démocratique du Congo, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, de Madagascar, de la Mauritanie, du Niger, du Nigeria.
L’autre volet du sommet devrait porter sur le réchauffement climatique: l’Afrique entend demander des compensations aux pays développés pour les conséquences du changement climatique sur le continent, lors de la Conférence mondiale sur le climat à Copenhague.