Vers la mise en place d’un « visa UEMOA » en 2010

La rencontre qui se tient au siège de la Commission de l’UEMOA, va ”jeter les bases d’une approche commune des règles de circulation et de séjour des ressortissants d’Etats tiers” au sein de l’Union, rapporte l’Agence d’information du Burkina (AIB, officielle).
”Cette première réunion marque le début d’un processus d’échanges et d’actions qui devra nous permettre de réaliser ce chantier d’ici fin 2010”, a expliqué le commissaire chargé du département des services administratifs et financiers, Ruiduaté Barros, représentant le président de la commission de l’Union.
La rencontre devra également permettre aux experts d’apporter des contributions judicieuses à même d’enrichir la stratégie de mise en œuvre de cette politique commune naissante, a Ruiduaté Barros.
Les experts vont procéder à l’état des lieux des visas nationaux des Etats membres de l’UEMOA, examiner le projet d’acte additionnel portant politique commune dans le domaine de la circulation et du séjour des personnes non ressortissantes de l’Union.
Ils vont par ailleurs se pencher sur l’examen du projet de règlement portant reconnaissance mutuelle des visas et enfin l’examen de « l’agenda visa ».
L’adoption d’une politique commune dans le domaine de la circulation et du séjour des personnes non ressortissantes de l’UEMOA a pour objectif global de parvenir à l’ouverture de la région vers les Etats tiers sur la base de règles et procédures harmonisées tout en favorisant aussi bien le développement du secteur touristique que l’investissement de capitaux étrangers.
Les ressortissants des pays des huit pays de l’UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) voyagent déjà librement d’un pays à l’autre sans visa depuis plusieurs années.