Violences électorales : le réseau Wanep lance un projet d’alerte sous régional

Le Réseau Ouest-Africain pour l’Édification de la Paix de lancer un projet sous régional d’alerte, de suivi et réponse à la violence électorale. Dénommé : Suivi, alerte et atténuation de la violence électorale (E-Mam, en anglais), ce projet a été lancé le 23 janvier 2019 à Dakar par Wanep et ses partenaires que sont le ministère de l’Intérieur du Sénégal, l’Union européenne, le bureau des nations-unies en Afrique de l’Ouest et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

«Le projet E-MAM,  se base dans un premier temps sur une cartographie des zones à risques où nous allons déployer des moniteurs et ensuite des observateurs, l’objectif c’est de leur confier des indicateurs pour faire le suivi du terrain», a déclaré à Ouestafnews, Julien Oussou, membre du bureau régional de Wanep à Accra et coordonnateur du projet.

E-MAM va durer 36 mois et couvre, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, le Togo et le Sénégal.